Comprendre les 6 Peurs Fondamentales

La peur est une émotion fondamentale

La peur fait partie des 6 émotions principales que nous pouvons ressentir. C’est une réaction plus ou moins vive à un contexte, un évènement, un souvenir, une phrase, un mot, etc. Parfois, notre rythme et nos habitudes de vie nous empêchent de les écouter. Nous n’avons pas le temps! Et pourtant, cela est primordial pour cultiver un état de bien-être. Identifier nos émotions est un réel challenge! Mais, avec un peu d’entraînement, nous pouvons tout à fait y arriver. Cela nous demande de nous connecter aux ressentis de notre corps afin de comprendre si nous sommes sur le bon chemin. Dans cet article, vous découvrirez les 6 peurs fondamentales que nous ressentons TOUS. Que ce soit pour identifier des réactions & comportements ou bien de préciser des sensations, c’est un guide intéressant.

 

Définition de la peur:

“La peur n’évite pas le danger”

 

Nous connaissons tous cette phrase qui semble banale tant nous pouvons l’utiliser à tort et à travers. Pourtant, elle nous apporte de nombreux enseignements. En effet, nous avons tous été confrontés à une situation dans laquelle la peur a pu nous freiner, nous paralyser, voire totalement nous empêcher d’agir.Alors, que se cache t-il derrière cette émotion et pourquoi peut-elle générer des comportements parfois si intenses ?

Tout d’abord, c’est est une émotion d’anticipation. Elle nous est utile car elle nous informe d’un danger ou d’une menace (réelle ou potentielle). Elle semble nous protéger, et pourtant, la réalité en est toute autre. En effet, par exemple dans le cas d’un désir de changement profond, la peur peut ralentir nos actions. La volonté, la détermination et la foi peuvent néanmoins contrebalancer ces déséquilibres.

Ensuite, si nous avons tendance à ressentir assez fréquemment les mêmes émotions, nous pouvons identifier la peur aux états suivants:

  • Angoissé, anxieux, craintif, effrayé, inquiet
  • Horrifié, méfiant, préoccupé, terrifié

C’est un point de repère informatif nous permettant d’initier des changements dans nos vies.

La peur disparait avec action

La peur est un signal d’alarme de notre inconscient : le décrypter nous aidera à avancer sereinement. Crédit photo: Priscilla du Preez

La peur et le cerveau:

Le cerveau a un fonctionnement bien à lui. Nous pouvons tout à fait être en accord avec les décisions que nous prenons, et pour autant, ressentir des émotions fort désagréables. Nous évoquions dans les semaines précédentes le rôle de la colère: aujourd’hui, nous pouvons comprendre que la peur peut être, aussi, d’une grande utilité. En effet, le cerveau déteste la nouveauté! Il ira chercher la nouveauté dans notre “disque dur” de souvenirs afin de trouver des repères auxquels se raccrocher. “Chaque situation vécue dans notre vie est rattachée à un code émotionnel” selon Anick Lapratte. Alors, nous ressentons les mêmes émotions que lors de précédentes expérimentations, ayant générées en nous des vibrations fortes. Notre cerveau va se charger de nous envoyer les messages chimiques similaires.

Comprenons bien que le changement est interprété avec les filtres du passé. Seule une reprogrammation profonde pourra nous permettre de transformer ce processus inconscient. Napoléon Hill, dans son livre ” réfléchissez et devenez riche“, nous indique que l’on ne peut ressentir d’émotions dites “négatives” si nous nous concentrons sur celles positives. En ce sens, selon lui, la peur est à éviter par le simple fait qu’elle peut détruire toutes les habitudes positives mises en place dans notre subconscient.

 

 

 

La peur et le cerveau

La peur est un signal envoyé par notre cerveau, qui laisse une empreinte dans notre corps. Nous pouvons décider de reprogrammer ce mécanisme. Crédit photo: Bram

Les 6 peurs fondamentales:

Pour continuer, concentrons-nous maintenant sur les “6 fantôme de la peurs” qui peuvent nous animer toute au long de notre existence. Bien cachés et très malins, ils peuvent nous dominer durant toute notre vie si nous n’allons pas les débusquer. La peur est un état d’esprit, au même titre que la joie. Alors, avez-vous déjà ressenti:

1.La peur de la pauvreté

Qu’elle nous soit héritée ou non, elle démontre un désir de recevoir mais aussi l’incapacité viscérale qui va avec. Alors que nous sommes dans un système où l’argent est valorisé, avoir des difficultés financières peut nous mettre dans une posture de “victime”. Cependant, cette peur peut se transformer si nous changeons déjà “l’histoire que nous nous racontons”. Entrent alors en jeu un travail à faire sur l’estime, la confiance et l’image de soi.

2. La peur de la critique

Nous sommes en plein cours d’école primaire et la maîtresse nous interroge. Nous ne savons pas répondre et toute la classe se moque de nous. A votre avis, est-ce que cette expérience peut rester ancrer dans l’existence du “moqué” ? OUI ! Est-ce que nous pouvons changer cela ? OUI. Napoléon Hills met en avant une forme de pulsion de critique afin d’être accepté par les autres en se justifiant. Cette peur se reconnaît selon lui par différents signes: manque d’assurance, manque d’équilibre, manque de personnalité, complexe d’infériorité, manque d’initiative, manque d’ambition, etc.

3. La peur de la maladie

La maladie ou “le mal a dit” est une peur partagée par l’inconscient collectif. Elle peut provenir d’une simple idée ou émotion négative d’une tiers personne à une autre et s’imprégner dans un corps d’une allure vivre. Si l’amour guérit, la colère, la haine, la jalousie et la vergence peuvent tout à fait rendre malade. D’ailleurs, 75% de la clientèle des praticiens souffrent d’hypocondrie, selon l’ouvrage de Napoléon Hills. Il y’a bel et bien un rapport indissociable entre le corps et l’esprit. L’inconnu terrifie, mais la foi peut grandement aider à cheminer.

Ces trois premières peurs sont les tourments de la majorité des humains souffrants.

4. La peur de mourir 

Être confronté au vide de l’inconnu est-il un phénomène normal? La mort, de par son caractère imprévisible et terrifiant, peut engendrer des angoisses profondes. En effet, selon les croyances héritées et les histoires terrifiantes que l’on a pu entendre, créer un scénario catastrophe est chose simple. Et pourtant, la vie ne s’arrête pas. La physique nous apprend que la vie est composée d’énergie et de matière. En ce sens, la mort est une transition de notre vie.

5. La peur de vieillir

Cette peur est liée à l’anticipation d’une potentielle liberté physique et d’un pouvoir sexuel diminuée. En effet, il est normal de comprendre que nos capacités s’atténuent à mesure que nous prenons de l’âge. Cependant, un esprit sain dans un corps sain peut tout à fait nous permettre d’être épanouis tout au long de notre vie. Il existe des centenaires heureux de vivre 🙂

6. La peur de perdre l’objet de son amour/un être cher 

Il semble que l’humain (masculin) est polygame, par nature. En ce sens, certaines femmes, peuvent par exemple avoir peur de perdre l’objet de leur amour pour leur conjoint. En ce sens, jalousie, critique et jeux vont leur permettre de “soulager” la névrose. Néanmoins, elle restera ancrée si l’on ne travaille pas sur la maîtrise et la confiance en soi, la nervosité, le manque de persévérance, etc. Cela est lié à une atmosphère d’insécurité qui peut tout à faire prendre place dans un corps émotionnel fragilisé.

 

La peur et l'amour

La peur peut être remplacée par l’amour. Ce sont deux énergies extrêmement puissantes. Crédit photo: Tyler Nix.

 

De la peur à la joie:

Pour terminer, la peur et ses fantômes existent, bel et bien. Nous le savons et l’expérimentons au quotidien. Cependant, il y’a des solutions qui existent pour nous permettre de nous libérer de ces schémas limitants. En effet, si nous avons cru que la peur nous protégeait, nous avons pu nous rendre compte que ce n’est pas le cas.

En ce sens, il est essentiel de se reconnecter à l’instant présent afin de savourer la vie, à chaque instant. C’est un travail de tous les jours, qui nous invite à accueillir les évènements qui se présentent à nous sans lutter. Pour ce faire, la méditation et la cohérence cardiaque sont des outils reconnus dont les bienfaits ne sont plus à démontrer. J’adore utiliser l’application de méditation Evolum ainsi que de cohérence cardiaque Respirelax +. 

De plus,  je vous invite réellement à prendre connaissance de cette courte vidéo qui aborde le courage et la réussite. Sur le ton de l’humour, David Laroche nous invite à nous poser les bonnes questions.

Le courage donne l’impulsion à l’action et nous permet de vaincre la peur.

Un exercice de reprogrammation incontournable:

Pour conclure, nous pouvons tous reprogrammer notre inconscient. En effet, en décidant dors et déjà de couper les liens qui retiennent notre inconscient dans des schémas négatifs, nous nous offrons une liberté. Parfois, cela peut-être des liens de loyauté qui n’ont pas lieu d’être. Dans d’autres cas, des liens d’attachement toxiques.

Les petits bonhomme allumettes de Jacques Martel est un exercice fondamental du développement personnel. Je vous invite sincèrement à l’essayer car sa puissance peut être bluffante.

 

 

Conclusion

La peur est une émotion incontournable et un signal constructif si nous avons les outils pour l’identifier et ne plus la subir.

Nous sommes bien plus que nos émotions et nous pouvons tout à fait décider de les comprendre pour nous connaître d’avantage.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le cerveau et son fonctionnement, je vous invite à vous procurer le livre “Reprogrammez votre cerveau pour une vie meilleure” de Anick Lapratte.

De plus, sachez que notre bonheur & notre malheur sont étroitement liés. En ce sens, nos problématiques d’aujourd’hui peuvent être notre liberté de demain.

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

3 Replies to “Comprendre les 6 Peurs Fondamentales”

  1. Anne dit :

    Très intéressée part cet article. Des conseils bien d’actualité pour moi. Merci!

  2. Déborah dit :

    Super article, merci pour la décodage des différentes peurs de l’être humain. Je te rejoins totalement sur le retour au moment présent grâce à la respiration et à la cohérence cardiaque.

    • Julia dit :

      Merci Déborah.
      Je suis ravie que cet article te plaise.
      Je trouve qu’il est vraiment important d’avoir en tête les significations de chaque émotions pour pouvoir se comprendre pleinement. En tout cas, cela est un premier pas 🙂
      Le moment présent est la seule chose qui compte, et pourtant c’est un exercice qui demande beaucoup de rigueur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE, JE SUIS JULIA

Bienvenue

DEVIENS LIBRE, ÉPANOUI(E) & HEUREUX

Il y'a quelques années, j'étais mal dans ma peau, très anxieuse et je subissais tous les signaux que mon corps m'envoyait.

Dans ce blog, j'ai à coeur de partager les outils bien-être qui m'ont profondément aidés à me comprendre, à libérer mes blocages et à créer une vie qui m'épanouit.

Vous découvrirez des outils axés sur le bien-être, l'alimentation, la psychologie, l'inconscient, et bien d'autres.

RETROUVE MOI ICI

Favoris