La resistance

17 août 2020 Podcast
La resistance est un processus inconscient qui empêche l'épanouissement

 

 

 

La résistance est le processus qui bloque la circulation de notre énergie. Souffrez-vous parfois de situations, qui sont or de votre contrôle mais que vous retenez à tout prix ? Dans cet épisode, je vous propose de découvrir les mécanismes inconscients nichés derrière ce blocage.

En vous inscrivant à la newsletter, apprenez à décrypter votre inconscient étape par étape, chaque semaine.

Abonner vous dès à present à la chaîne du podcast Crée ta réalité  sur iTunes Podcast, Spotify ou deezer. En laissant un avis, vous contribuez à ce que chacun puisse bénéficier des astuces bien-être.

Vous retrouvez mes vidéos sur ma chaîne youtube .

Sur instagram, suivez le compte @plaisir.de.decouvrir. Sur facebook, la page est la suivante: plaisir de decouvrir.

A très vite

—————————————————————–

Voici le script de ce podcast:

Carl Gustave Jung disait: “ Tout ce à quoi l’on résiste, persiste. Tout ce que l’on embrasse, s’efface”.

Pourquoi parler de résistance ?

Cette phrase est un petit peu “bateau” mais je pense qu’elle nous fait réaliser à quel point la résistance peut empêcher la circulation d’une énergie. j’ai eu envie de faire ce podcast simplement parce que je suis dans une phrase de ma vie où les résistances sont assez fortes. J’ai du mal à lâcher, à passer à autre chose, à lâcher certaines situations. J’ai trouvé cela intéressant de partager cela avec vous. Dans ce deuxième épisode, je souhaite parler de cette fameuse  résistance car c’est un processus que j’ai longtemps subi. Je pense que l’on gagne tous à comprendre les mécanismes inconscients qui se cachent derrière.

 

Le changement: la résistance principale

Nous pouvons prendre pour exemple la sphère professionnelle. Dans un contexte de développement permanent, surtout dans les conditions économiques actuelles d’insécurité et d’incertitude, le changement est souvent à l’oeuvre. J’imagine que nous avons déjà tous vécu des annonces déstabilisantes et stressantes de la part de nos supèrieurs hiérarchiques. Dans ces cas-là, instantanément, une part de nous-même ne veut pas.

 Cette petite voix intèrieure peut nous dire “Mais non, je ne veux pas changer de manière de faire. Pourquoi? Je commençais tout juste à prendre mes marques”

Je me souviens, ayant travaillé 4 ans en tant que commerciale terrain, dés lors que l’on m’annonçait une nouvelle stratégie, j’étais autant enthousiasmée qu’apeurée. J’avais d’ailleurs l’impression que je n’avais pas le temps de m’adapter à la précédente et d’en tirer tous les bénéfices que je devais manier une nouvelle technique. C’est tellement frustrant! Et pourtant, nous n’avons pas le choix que d’avancer.

 

S’adapter sans résister ?

Nous pouvons nous demander : Pourquoi est-ce si compliqué d’appréhender le changement ? Lorsque l’on a envie de bien faire, instantanémenent, nous allons chercher toutes les informations liées à cette ancienne stratégie, déjà obsolète et pourtant que l’on a mis tant de temps à nous approrier, et le désespoir arrive… Et alors, si l’hypersensibilité vous guette, vous comprendrez à quel point le tyran intérieur, ressasse toutes les heures de travail, les discussions, les blocages, les doutes que nous avons rencontré précédemment à ce sujet. Et puis, nous nous motivons et nous mettons en place tous les efforts dont nous disposons pour modeller à notre façon ce nouveau challenge. En tout cas, ce n’est pas inné et l’énergie que l’on y met est importante!

Est-ce que vous pensez, vous aussi, que nous pouvons nous adapter sans pour autant nous sacrifier ? C’est quelque-chose que j’ai en tête car je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas progresser au quotidien en boostant cette zone de résistance à l’intérieur de nous.

Nous entendons souvent que l’amour est une énergie magique, qui nous permet de tout transcender. Alors je pense, que nous pouvons tout à fait accueillir ce changement avec le plus de tranquillité possible.

 

Les 3 clés qui accompagnent nos transitions:

  1. Nous avons tous la capacité de reconfigurer notre cerveau:

 Les neurosciences, discipline qui étudie le système nerveux humain, nous apprend qu’il faut 21 jours pour créer une nouvelle connexion neuronale. Je m’explique:  J’ai découvert Erwan Deveze il y’a maintenant 3 ans alors que je rédigeais mon mémoire sur l’intelligence émotionnelle comme outil de management. Il est Dirigeant Fondateur de Neuroperformance Consulting, cabinet de conseil en neuro-management. Il est également conférencier et auteur de “Neuro-boostez vos équipes !, de 24 heures dans votre cerveau !” et récemment, du livre  Le pouvoir rend-il fou ?” Il est aussi formateur en neuro-management.

(J'ai recours à des liens affiliés Amazon: cela me permet de toucher une infime commission & le prix est exactement le même pour toi)

Lors de notre interview, il m’a permis de comprendre une clé fondamentale : nous pouvons TOUS reprendre notre pouvoir sur notre cerveau. Comment ? Tout simplement en recréant de nouveaux circuits neuronaux. Vous allez me dire que cela est flou, et c’était aussi ma reaction, et pourtant, c’est réellement simple à comprendre.

En fait, un circuit neuronal c’est tout ce qui touche à l’inné et à l’acquis. Par exemple, si nous avons l’habitude de méditer parce que cela nous apaise, c’est quelque-chose qui est devenu automatique pour nous. Il y’aura peut-être des fois où nous n’arriverons pas à faire le vide en nous, mais globalement, le comportement qu’engendre la meditation en nous est très positif.

 Dans le cas d’un changement en entreprise, si nous entretenons (inconsciemment) le chemin neuronal suivant: changement = peur= stress= sentiment d’impuissance,  nous nous retrouverons en panique.

Par contre, si consciemment nous décidons d’en changer, cela peut donner :

Changement = enthousiasme de progresser= joie= sentiment de satisfaction, Tout notre monde intérieur va changer, et de manière exponentielle.

Est-ce que vous commencez à comprendre ce mécanisme ?

 Les prédispositions génétiques existent, certes, mais notre volonté de changer nos fonctionnements est tout à fait possible. Nous pouvons dompter notre cerveau !

 

2. La réaction

Nous en l’avons brièvement évoquée toute à l’heure: nous réagissons en fonction de nos croyances et donc des chemins neuronaux construits à l’intérieur de nous.

Anick Lapratte, créatrice des réseaux “mieux-être” pour toute la francophonie, oeuvre pour le mieux-être.

Elle nous explique que les chemins neuronaux reliés aux comportements émotionnels nous composent depuis le ventre de notre mère jusqu’à aujourd’hui. En fait, le cerveau se développe dans l’utérus de notre mère. C’est pourquoi, nous sommes en réaction plutôt qu’en observation dans certaines situations.  Si le chemin neuronal qui s’est crée est “négatif”, notre comportement sera “negatif”. Cependant, cela dépend de notre éducation, notre famille, notre entourage. Cela est extrêmement rapide, et ne passe pas par la raison. Donc, c’est un automatisme!

Je vais prendre un exemple vraiment banal pour illustrer mes propos. Si nos parents nous répètent depuis notre plus tendre enfance que les voitures rouges sont affreuses. Nous ne nous poserons la question lorsque nous decouvrirons que Non, elle ne sont pas affreuses. Et que nous aimons plutôt bien cette couleur. Encore faut-il penser à remettre en question tout ce que l’on a pu nous dire.

 De plus, on a, à l’intérieur de nous,  un système-guide de manière assez obsessionnelle ce qui vient à notre conscience. Il s’appelle le système reticulé activateur et il choisi de ce qu’il va nous montrer. “C’est un peu lui le patron”. D’ailleurs, il décide de ce que l’on voit, de ce que l’on entend et de ce que l’on sent.

Comment fait-il ? Il sélectionne ces informations par rapport aux émotions et aux répétitions les plus présentes en nous! C’est pourquoi, plus nous répètons des actions, et plus nous solidifions nos chemins neuronaux.

Comprenons bien que c’est une forme d’adrénaline que nous faisons ressentir à notre corps et que celle-ci nourrit une certaine part de nous-même. En changer demande du temps, du travail et de la rigueur mais cela en vaut la peine! D’ailleurs, il n’existe pas d’adrénaline positive ou negative. Elle est, c’est tout.

Alors, si à l’idée d’un changement majeur que vous annonce votre manager, vous êtes vraiment heureux de cette nouvelle expèrience, comment vous sentez-vous ?

Nous pouvons d’ailleurs faire le lien avec la loi de l’attraction qui consiste à orienter nos pensées avec une émotion associée, pour manifester à nous, la vie que nous souhaitons. Emotion et repetition = notre creation de réalité.

En ce sens, plus on agit avec émotion, plus on renforce ces chemins neuronaux là!

3. Adopter une stratégie

 Encadrer le changement, c’est adopter une stratégie gagnante. Vous la connaissez peut-être, la technique d’un objectif SMART:

Spécifique

Mesurable

Ambitieux

Réaliste

Temporel

 Cet objectif nous accompagne dans une phase de transition difficile et nous soulage de nos ressentiments, nos peurs et nos blocages.

Dans le cas de l’annonce d’un changement structurel au sein d’une entreprise, nous pouvons tout à fait orienter notre objectif vers nos satisfactions personnels. En ce sens, pendant un temps donné, nous travaillerons en parallèle pour notre bien-être personnel afin de supporter une charge. Cela nous aidera à cultiver la résilience, cette capacité à accueillir les évènements et accepter la part incontrôlable à laquelle ils sont associés.

Comment le corps traduit-il la résistance ?

 Je souhaite terminer cet épisode par l’illustration du rapport corps & esprit.

La résistance que nous nous infligeons, inconsciemment, se traduit par des maux divers et variés. Nos intestins, par exemple, est notre centre d’absorption et d’élimination de la nourriture d’un réaction de notre corps à la résistance. Lorsque nous gardons en nous des aliments, des émotions, des pensées, nos intestins sont surchargés. Nous pouvons avoir du mal à digérer, nous pouvons être constipés ou bien nous pouvons générer des intolérances. Les intestins sont le symbole de la circulation énergétique des évènements dans notre vie. Jugement, ressentiment, jalousie, possession… Toutes ces énergies stagnantes peuvent nous ronger de l’intérieur.

Dans ce cas, nous essayerons de lâcher prise sur ce que nous ne pouvons pas controler, nous nous laisserons aller aux différents flux de la vie et nous tenterons réellement d’accueillir ce qui se présente à nous.

N’oublions pas, ce sont des clés qui nous aident à cheminer, mais nous sommes tous en progression permanentes et aucune pression n’est à ressentir ici.

Je vous dis à très vite, pour un prochain podcast! 

Crédit photo: Nathan McBride-

Laisser 5 étoiles sur Itunes Podcast s’il vous a plu. Cela soutient mon travail 🙂

J’ai beaucoup aimé ce guide des neurosciences appliquées, écrit sous forme de roman. Il nous fait revivre toutes nos émotions au travers de situations quotidiennes et très réalistes. Je vous le recommande si vous avez envie d’exercer votre cerveau à cet apprentissage.

 

Découvrez les commentaires des lecteurs en cliquant ici

(J’ai recours à des liens affiliés Amazon: cela me permet de toucher une infime commission & le prix est exactement le même pour toi)

 

Au delà de la personnalité d’Anick Lapratte que j’apprécie particulièrement, je trouve que son travail simplifie grandement la compréhension des neurosciences. Elle nous parle du king de notre cerveau, qui sélectionne les informations qui semblent les plus adéquates à nous, en fonction de notre conscience. Si vous avez envie de vous reprogrammer, ce livre est fait pour vous 🙂

Découvrez les commentaires des lecteurs ici.

 

(J’ai recours à des liens affiliés Amazon: cela me permet de toucher une infime commission & le prix est exactement le même pour toi)

PARTAGER:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

4 Replies to “La resistance”

  1. sophie dit :

    Merci Julia pour ce podcast très intéressant. C’est incroyable de constater le pouvoir de notre cerveau. Personnellement j’ai découvert le chemin du développement personnel il y a quelques années, j’ai commencé à déconstruire certains schémas mentaux construits depuis la petite enfance… D’ailleurs je pense que c’est le travail de toute une vie 🙂
    Et comme tu le dis, ça en vaut vraiment la peine.
    Au plaisir de découvrir d’autres podcasts / articles sur ton blog que je trouve très chouette !

    • Julia dit :

      Bonjour Sophie,
      Je te remercie pour ton commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec toi: déconstruire prend du temps mais je crois que c’est le parcours le plus passionnant à effectuer dans notre vie. Derrière tout ce travail se cache notre véritable identité, celle de notre enfant intérieur.
      Merci pour ton soutien, à très vite.

  2. Louise DEVAUX dit :

    Bravo Juju pour ce podcast ! Les thèmes sont tous plus intéressants les uns que les autres, tout est clair et bien expliqué. Je prends vraiment du plaisir à t’écouter, je ne peux que t’encourager à continuer !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE, JE SUIS JULIA

Bienvenue

DEVIENS LIBRE, ÉPANOUI(E) & HEUREUX

Il y'a quelques années, j'étais mal dans ma peau, très anxieuse et je subissais tous les signaux que mon corps m'envoyait.

Dans ce blog, j'ai à coeur de partager les outils bien-être qui m'ont profondément aidés à me comprendre, à libérer mes blocages et à créer une vie qui m'épanouit.

Vous découvrirez des outils axés sur le bien-être, l'alimentation, la psychologie, l'inconscient, et bien d'autres.

RETROUVE MOI ICI

Favoris